Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 09:43

Hummm qu’il est bon -en ces temps de crise économique pour certains travailleurs qui subissent la logique des entreprises, de relance économique pour d’autres obscurantistes mercenaires du capital qui trouvent dans les crises des débouchés pour accroître leurs profits, de politiques publiques autoritaires et de verbiage médiatique plus ou moins fascisant d’identité nationale, de fait divers faisant renaître la peur sécuritaire de ses cendres, réduisant le débat public à néant dans les méandres de la résignation collective- de recevoir les vœux de fin d’année de monsieur Sarkozy...


Ca y’est, l’année 2009 est terminée, et notre président-dictateur, du haut de sa tour d’ivoire s’apprête à placer un énième discours de Henri Guaino aux micros pour prononcer des vœux que la majeure partie de la société civile n’est désormais plus prête à recevoir.

Car ce changement de décennie pour beaucoup rime avec dégoût, honte et résignation.

 

Dire que des gens (53% des électeurs, soit pas plus de 20 millions de français sur 65) y avaient cru...

 

Dire que des gens en 2007 avaient cru, par la propagande, que cet homme serait l’incarnation du changement, que dire, de la rupture tranquille, que dans leur égoïsme avilissant avide de confort personnel (peut-être à raison parfois !) pour la course monnayée au bien-être matérialiste, ils auraient élu le président qui offrirait de meilleures conditions de vie aux salariés français, celui qui ferait bouger les lignes.

Aujourd’hui deux ans et demi après que toutes les sphères publiques sont muselées (médias, confusion des pouvoirs, omni-présidence, mépris du peuple, dérives autoritaires, pensée unique des intellectuels médiatiques et sionistes, de connivence avec l’Élysée qui passent allègrement leurs éditaux pro capitalistes dans la presse, etc), j’aimerais avoir à ma connaissance le nombre d’individus qui se sont sentis usurpés personnellement par leurs choix, qui se sont rendus compte de la mascarade. En fait, il a été mis au pouvoir par les gouvernants économiques et financiers, et après le peuple a voté.

Mais bien sûr, ce comptage n’est pas possible à obtenir, nous n’avons qu’à nous référer aux côtes de popularité des médias et des sondages de tout genre, qui n’ont, pour ainsi dire, aucune signification (car seulement 1000 ou 1500 personnes sont sondées).

 

Bref, j’entends déjà dire le chef de l’État que les temps ne sont pas faciles, qu’il faudra se serrer les coudes car l’avenir proche -pour beaucoup rime avec pauvreté, précarité, licenciement et ASSEDIC...ah non là ce sont mes mots- ne sera pas facile, qu’il faut être solidaires face aux périodes difficiles, car être français en France (dont le mot est répété une quinzaine de fois en une heure), c’est apprécier des valeurs et jouir de liberté en temps de paix, mais c’est aussi mettre la main à la pâte et se souder pendant les temps difficiles.

Effectivement, il serait grand temps de se souder tous collectivement pour s’émanciper de ces branques, de mettre la main à la pâte pour inventer d’autres projets politiques que ceux que les gouvernants nous profèrent !! Bref...

 

Bien évidemment, le gouvernement (qui ne fait plus de la gouvernance mais de la communication, costume d’apparat face aux princes du capital français) et le président (qui s’accommode à merveille de cette situation) ne sont pas seuls responsable de la misère publique qui enfle de mois en mois. On le sait tous ou presque maintenant, les lois sont dictées par la dictature atroce du capital, par les lobbies et l’actionnariat. Mais bon, je ne peux pas m’empêcher de crier ma honte silencieuse face à un président et un gouvernement qui balance des vœux et des souhaits aux français pendant que les mêmes cautionnent avec impunité cette spirale de mise au banc du peuple pour les profits de l’élite financière. 

Cela dit, j’attends de voir la manière dont il parlera de la censure du conseil constitutionnel du projet de loi sur la taxe carbone. Se positionnera-t-il certainement comme une victime, que les français n’ont pas compris son message ou celui du gouvernement. Ah oui c’est vrai, à entendre philosophes et gouvernants, le peuple a toujours été incapable de comprendre les affaires de la nation, et ça, le putsch de 1789 ne l’avait pas changé...

Les masses sont stupides ? Non elles savent très bien par exemple que cette loi leur fera payer la pollution des gros industriels qui eux, à 93% seront exemptés de toute taxe...et je parle au futur, car je suis persuadé que cette loi, d’une manière ou d’une autre, passera un jour.

Mais dans l’instant, peut-être que le discours sur les vœux du président aura un arrière goût médiatique et collectif d’hypocrisie, d’arrogance, de fausse repentance. Jusqu’à quand ?

 

Ses vœux, qu’il les garde...

 

Samuel Moleaud

Partager cet article

Repost 0
Published by sam
commenter cet article

commentaires

tomtom 31/12/2009 11:14


Que dire de plus??


sam 31/12/2009 11:20


;) Merci!
An****** vaincra^^!


Présentation

  • : Textes et articles de Sam
  • : Portail d'articles écrits sur des sujets de société et sur l'actualité, ce blog regroupe aussi des textes d'opinion, de réflexion politique. Ces textes s'attachent à critiquer le modèle capitaliste globalisé sous toutes ces formes, et dénoncer le royaume de la pensée unique qui vise à écarter le plus possible toute dissidence pour garantir des intérêts de classe. Plus que la critique, ces textes portent sur la question des alternatives possible à ce système.
  • Contact

Recherche